Batteries voiture électriques : toutes les technologies alternatives

Publié dans Actualités

Batteries voiture électriques : toutes les technologies alternatives

Se différenciant de la batterie utilisée pour les voitures thermiques, les batteries des voitures électriques se déclinent en différents types pour démontrer le potentiel de ces véhicules. Elles fonctionnent sur le principe de la transformation de l’énergie chimique en énergie électrique. Différentes technologies ont fait leur apparition au fil des ans. Voici un tour d’horizon sur les principales d’entre elles.

Batterie au plomb

Cette technologie est l’une des plus répandues sur le marché. Elle équipe bon nombre de voitures et de vélos électriques et se décline en trois variantes :

  • Le plomb-gel : une batterie au plomb-gel offre l’avantage de ne nécessiter aucun entretien.
  • Le plomb-acide : ce type de batterie est principalement utilisé sur les voitures.
  • Le plomb-silicone : plus récente, cette batterie est plus résistante que les versions classiques.

Batterie voiture électrique : les batteries au nickel

Elle se divise également en quelques catégories et est proposée par des distributeurs comme RS Components par exemple.

La batterie Nickel Métal Hydrure

Aussi appelée batterie Ni-MH, c’est une technologie de batterie rechargeable et économique qui fût lancée dans les années 2000. Elle fût d’ailleurs très utilisée sur les véhicules électriques avant l’apparition des batteries lithium-ion.

La batterie Nickel-Cadmium

Les batteries Ni-Cd bénéficient d’une densité de stockage importante et ont une durée de vie assez longue (entre 500 à 1000 cycles de charge). Elles furent principalement utilisées par les constructeurs automobiles dans les années 90, mais aujourd’hui, leur usage est interdit sur le marché automobile.

La batterie Nickel-Zinc

Les batteries Ni-Zd sont non-polluantes et peuvent donc concurrencer les batteries Ni-Cd et les batteries au plomb. Avec sa densité énergétique importante toutefois, le coût de cette batterie est deux fois plus cher que celui d’une batterie au plomb. En plus d’être utilisée sur les véhicules hybrides, elle est aussi actuellement testée sur des scooters.

Les batteries au lithium

Dans cette catégorie, on retrouve :

La batterie lithium-ion

Conçue dans les années 90, elle est aujourd’hui utilisée sur tout type de véhicule électrique. Son taux de décharge est assez faible dans le temps et elle est sans effet mémoire. Les batteries lithium-ion dernières génération ont une densité énergétique moyenne de 150Wh/kg. Il convient de noter que pour qu’elles puissent conserver leur puissance et leur performance, elles doivent être rechargées dans les meilleures conditions.

La batterie lithium polymère

Connue pour être plus stable que son précurseur, sa charge est toutefois soumise à des règles de sécurité strictes. Elle est aussi bien utilisée sur les voitures que les vélos qui disposent d’un réseau électrique. La batterie Li-Po présente de nombreux avantages :

  • Différentes formes disponibles
  • Un faible poids
  • Un dispositif à déposer sur un support flexible
  • Plus de sûreté comparé à la batterie Li-Ion

La batterie Lithium Phosphate

Apparue en 2007, cette nouvelle batterie électrique est à la fois abordable, moins toxique et plus sûre. Son principal avantage est son faible impact environnemental en comparaison avec la batterie Li-Po et la batterie Li-Ion.

La batterie Lithium Métal-Polymère

La batterie LMP a une densité énergétique de 110Wh/kg qui est plus faible que celle d’une batterie lithium-ion. Très solide, elle ne présente pas de risque d’explosion. En outre, elle est sans effet mémoire et peu polluante, avec une faible auto-décharge.

La batterie tout solide

Ce concept fût imaginé depuis longtemps mais ne fût véritablement lancé que depuis 10 ans. Dans cette technologie, l’électrolyte liquide des matériaux est remplacé par un polymère plastique. Cela offre l’avantage de simplifier la gestion thermique, tout en renforçant la stabilité et en augmentant la densité énergétique.