L’éclairage auto et le risque d’éblouissement en voiture

Publié dans Actualités

L’éclairage auto et le risque d’éblouissement en voiture

L’éclairage auto est l’une des principales sources d’éblouissement en voiture. Qu’il provienne des voitures venant d’en face ou de celles roulant à l’arrière du véhicule d’un conducteur, cet éclairage tient, avec le soleil, la tête des facteurs d’éblouissement.

Si l’éblouissement n’est pas imputable au conducteur qui en est victime, il revient cependant à celui-ci de prendre des précautions spécifiques afin d’éviter d’en être victime et de s’exposer de ce fait, aux risques qui y sont liés.

La compréhension de l’éblouissement, de ses diverses modalités ainsi que de ses effets, permet d’identifier les méthodes les plus efficaces pour s’en prémunir, mais également la manière de réagir lorsque l’on y est confronté, qu’il soit dû au soleil ou à l’éclairage auto d’autres usagers de la route.

Comprendre l’éblouissement en voiture

Les diverses situations

L’éblouissement en voiture correspond à la pénibilité de la perception visuelle pour un conducteur exposé à une lumière vive. Ce phénomène peut être considéré comme :

  • Direct lorsque la vision est perturbée directement par la source de lumière. Celle-ci, le soleil ou l’éclairage auto d’autres véhicules, se reflètent alors sur le pare-brise ou dans les rétroviseurs extérieurs. On parle également d’éblouissement direct lorsque le conducteur passe rapidement de l’atmosphère peu éclairée d’un tunnel à l’éclat de la lumière du jour ;
  • Indirect lorsque la source de lumière ne provoque pas directement la perturbation visuelle. Cette perturbation peut alors être due à une réverbération de la lumière sur un sol mouillé ou sur la neige par exemple.

Lorsqu’il est dû aux phares des véhicules d’autres usagers de la route, l’éblouissement est généralement dû à un mauvais réglage des phares de ce véhicule. Ce type d’éblouissement en voiture s’observe généralement de nuit.

Certains conducteurs font le choix de l’ampoule led pour voiture afin d’éviter d’éblouir les autres usagers. Bien que plus lumineux, l’éclairage auto assuré par ce type d’ampoule s’avère moins aveuglant pour les autres usagers.

Les effets de l’éblouissement

L’éblouissement affecte la vue du conducteur. Lorsque l’on sait que 90% des informations à traiter durant la conduite nous parviennent par la vue, il est aisé de considérer ce phénomène comme un risque majeur.

Ainsi, une personne éblouie met un minimum d’environ dix secondes pour recouvrer une vision correcte. Ce temps de récupération correspond, pour un véhicule roulant à 90 kilomètres par heure, à une distance de 250 mètres à parcourir sans pouvoir distinguer clairement son environnement.

Pour apprécier l’ampleur de cette distance, il faut savoir que la longueur maximale d’un terrain de football est de 120 mètres.

Le véhicule du conducteur aveuglé par le soleil ou par un éclairage auto, parcourt donc plus de 2 fois la longueur d’un tel terrain avec un conducteur incapable de voir correctement et donc de réagir à temps aux obstacles, qu’il s’agisse d’un autre véhicule ou d’un piéton par exemple.

Cela illustre les dangers de l’éblouissement en voiture. De plus, il faut savoir que si les 10 secondes correspondent au temps de récupération nécessaire à une personne de 25 ans, ce temps peut aller jusqu’à 2 minutes pour une personne de plus de 40 ans.

Cela allonge sensiblement la distance susceptible d’être parcourue et donc le risque de collision et plus généralement, d’accident.

Se prémunir des dangers de l’éblouissement

Durant la conduite de nuit

De manière générale, il est recommandé aux conducteurs en proie à une baisse des capacités visuelles, d’éviter la conduite nocturne car elle expose plus fortement aux risques d’éblouissement dus à l’éclairage auto des autres véhicules.

Lorsque l’on ne peut éviter la conduite de nuit, les précautions suivantes doivent être prises :

  • Veiller à ne pas poser le regard sur les phares des véhicules croisés ;
  • Régler ses rétroviseurs afin d’éviter l’éblouissement par les véhicules roulant à l’arrière ;
  • Veiller à faire des pauses toutes les 2 heures.

La conduite de nuit est éprouvante, mais se révèle plus difficile entre 2 heures et 5 heures car à ces heures, le corps humain est programmé pour être en sommeil.

Comment réagir en situation d’éblouissement ?

Des astuces simples permettent de faire face à l’éblouissement dû au soleil en voiture ; il faut ainsi :

  • Abaisser son pare-soleil ;
  • Réduire la vitesse.

Une précaution préalable consiste à procéder à l’installation de pare-soleil sur les vitres latérales de la voiture et à veiller à la propreté de ses phares, vitres et pare-brise. L’installation d’un bandeau solaire sur le pare-brise et le port d’un couvre-chef permettent aussi de réduire l’effet de l’éblouissement.

Le port de lunettes polarisantes présentées dans cet article et efficaces pour éliminer les reflets ainsi que les rayons ultra-violets est également une bonne solution.

En ce qui concerne l’éblouissement en voiture durant la conduite de nuit, outre de réguliers contrôles de la vision, il est essentiel de ralentir lorsque l’on se retrouve aveuglé par l’éclairage auto d’autres véhicules.