Publié sur Juin 30, 2022 dans Permis

Comment obtenir un permis de conduire provisoire ?

 

Conduire un véhicule fait plaisir à bon nombre de jeunes. Certains souhaitent conduire même s’ils n’ont pas encore eu leur permis de conduire définitif. Pour cela, ils optent pour l’obtention d’un permis de conduire provisoire en se soumettant à certaines conditions. Effectivement, ce type de permis leur est délivré après avoir réussi à l’épreuve pratique du permis de conduire. Découvrez dans cet article quelques pistes pour obtenir un permis de conduire provisoire, son utilité et sa validité.

 

Qu’est-ce qu’un permis de conduire provisoire ?

 

Définition

Un permis de conduire provisoire est un document officiel qui atteste la réussite à l’examen pratique du permis de conduire. Il est délivré notamment aux jeunes conducteurs souhaitant conduire en attendant leur permis probatoire. Ce permis est aussi appelé certificat d’examen du permis de conduire ou CEPC, délivré à ceux qui sont admis pour circuler légalement au volant d’une voiture. Il importe de préciser que le permis provisoire ne remplace pas un permis perdu, usé ou volé. Pour cela, le titulaire doit faire un duplicata de son permis en allant sur le site https://servicepermisdeconduire.fr/duplicata/

 

La délivrance d’un permis de conduire provisoire

Un permis de conduire provisoire est délivré par voie électronique le jour même de l’épreuve de conduite. Cela signifie que le candidat a passé avec succès à l’épreuve pratique en ayant une note finale supérieure à 20. Il peut ainsi conduire les véhicules correspondant à la catégorie du permis qu’il a passé. Dans le cas contraire (note inférieure à 20), il obtient le CEPC avec la mention défavorable et il doit repasser l’examen de conduite. 

 

Les informations présentes sur un permis de conduire provisoire

Le permis de conduire provisoire atteste la réussite à l’épreuve de conduite et contient les informations suivantes : 

  • la date de réussite à l’examen pratique ;
  • la mention favorable qui atteste l’acquisition du permis ;
  • l’évaluation détaillée de l’examen ;
  • la note finale donnée par le responsable.

La validité d’un permis provisoire

En France, un permis provisoire peut être utilisé par un jeune de 17 ans au minimum. Il peut circuler légalement avec ce permis pendant environ 4 mois et toujours accompagné. Cela correspond au délai administratif nécessaire pour fabriquer le permis de conduire définitif. Les jeunes conducteurs utilisant un permis provisoire doit afficher sur leur véhicule une balise avec un macaron « A » pour informer les autres usagers de la route de leur statut. Toutefois, il importe de savoir que ce permis n’est pas valable à l’étranger et dans certains pays européens.

 

Les risques encourus en cas d’expiration du permis provisoire

 

Quand les 4 mois sont écoulés, l’ANTS ou Agence nationale de titres sécurisés vous délivre votre permis probatoire. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez faire une vérification en ligne en consultant l’état d’avancement de votre dossier. Si vous insistez à conduire avec un permis provisoire expiré, vous risquez de payer une amende pour non-présentation du permis de conduire. Si vous ne présentez pas votre nouveau permis après cinq jours, votre amende sera majorée à 135 euros.

 

Les conditions d’obtention et d’utilisation d’un permis provisoire

 

Télécharger votre permis provisoire ou CEPC

Pour obtenir votre permis provisoire ou CEPC, il faut suivre les étapes ci-après : 

  • connectez-vous et rendez-vous sur le site de la sécurité routière ;
  • consultez votre résultat au permis de conduire (48 heures après le passage de l’épreuve) ;
  • téléchargez votre certificat d’examen du permis de conduire ;

Dès que vous voyez la mention favorable, vous avez le droit de conduire.  Si vous êtes soumis au contrôle des forces de l’ordre, présentez-leur votre permis provisoire avec votre pièce d’identité. Vous pouvez utiliser la version papier ou la version numérique (sur votre mobile).

 

L’utilisation d’un permis provisoire

Votre réussite à un examen de permis de conduire est sanctionné par un permis probatoire valable pendant 2 à 3 ans. En attendant ce permis, vous pouvez utiliser votre permis provisoire ou CEPC pour une durée de 4 mois. Dans les deux cas, vous êtes obligé de vous soumettre aux limitations jeunes conducteurs qui signifient : 

  • des limitations vitesses réduites (inférieures aux permis confirmés) ;
  • « tolérance zéro » (0,2 g/l) pour le taux d’alcoolémie au volant ;
  • une obligation d’accrocher le disque « A » à l’arrière de la voiture pour informer les autres usagers de la route que vous êtes un conducteur novice ;
  • le nombre de points sur votre permis est de 6 qui augmente chaque année jusqu’à un total de 12 (2 points : formation classique, 3 points : formation accompagnée, sans commettre aucune infraction).