Stationnement deux-roues : le parking devient intéressant !

 

 

Depuis le 1er septembre 2022, le stationnement dans Paris devient payant pour les conducteurs de deux-roues. Ce nouveau poste de dépense peut vite représenter un budget important, mais pas de panique, il existe certaines astuces pour garer son deux-roues sans avoir à payer le prix fort !

 

Une mesure d’ordre écologique

 

Alors que le stationnement dans Paris est particulièrement difficile pour les automobilistes depuis plusieurs années, de nombreux conducteurs ont opté pour un deux-roues, afin de se garer plus facilement. En effet, les places de stationnement pour ce type de véhicule étaient jusqu’à présent gratuites à Paris, mais cette époque touche aujourd’hui à sa fin. Dès le 1er septembre 2022, la réglementation en vigueur a évolué, et au total, 42 000 places dédiées aux deux-roues sont devenues payantes. Le but de cette mesure est simple : libérer une partie de l’espace public, diminuer la pollution sonore, et inciter à se déplacer en transports en commun. Pour l’instant, les deux-roues à fonctionnement électrique ne sont pas concernés par cette nouvelle mesure. La municipalité de Paris a d’ores et déjà fait part de sa position intransigeante à ce sujet. Par conséquent, les conducteurs d’engins motorisés qui ne respecteront pas cette nouvelle mesure, en tentant notamment de stationner sur un trottoir ou un parking à vélos, se verront sanctionnés d’une amende ou d’un enlèvement. De nouveaux agents doivent d’ailleurs être recrutés afin de contrôler le stationnement des deux-roues. Au même titre que pour les voitures, le stationnement des deux-roues sera donc payant toute l’année, tous les jours de 9 heures à 20 heures, à l’exception du dimanche et des jours fériés.  Au niveau des tarifs, la ville sera divisée en deux zones distinctes : la zone 1, qui ira du 1er au 11ème arrondissement, et la zone 2, qui ira du 12ème au 20ème arrondissement. Il faudra par exemple compter 3 euros pour stationner une heure sur la zone 1, puis 6 euros pour un stationnement de 2 heures, 12 euros pour un stationnement de 3 heures… La durée maximale est fixée à 6 heures de stationnement consécutives, pour la somme non négligeable de 37,50 euros, ce qui revient à 187,5 euros pour une semaine de 5 jours !

 

Stationnez votre deux-roues sans vous ruiner

 

Bien qu’écologique, cette nouvelle mesure peut sévèrement impacter le budget des conducteurs de deux-roues étant souvent amenés à se rendre sur Paris et ces derniers risquent de voir leurs frais de déplacement augmenter dès la rentrée. 

Les prix du stationnement horaire des deux-roues sont assez dissuasifs, mais rassurez-vous, il existe certaines astuces pour limiter ce genre de frais… L’essentiel est d’être à l’affût des bons plans ! En effet, rien ne vous oblige à stationner votre deux-roues sur la voirie : vous pouvez aussi parfaitement choisir une solution plus économique et sécuritaire, en vous garant dans un parking ! Il convient toutefois de ne pas vous rendre dans le premier parking venu, car les tarifs affichés par les parkings à Paris peuvent parfois varier du tout au tout d’un établissement à l’autre. Vous pouvez par exemple décider de stationner dans un des parkings parisiens Interparking : ces établissements pratiquent une politique du « prix cassé », dans le but d’attirer la clientèle et de se distinguer de leurs concurrents ! Au total, 22 parkings Interparking sont accessibles dans différentes zones de la capitale, et dans des emplacements très stratégiques. Et pour un déplacement ponctuel, vous pouvez même réserver votre place à l’avance !

La principale source d’informations sur l’industrie automobile mondiale.