Tout sur le stage de sensibilisation à la sécurité routière

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière se déroule en général sur 2 jours. Seuls les centres ayant reçu un agrément de la préfecture peuvent organiser un tel stage. Des spécialistes font une intervention pour attirer l’attention des conducteurs sur la responsabilité de chacun au volant. Il y a alors plusieurs choses à savoir sur le stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Le stage de récupération de points

Le stage de récupération de points est effectué 1 fois par an et vous permet de récupérer jusqu’à 4 points. Avec des sites de réservation de stages, comme actiroute.com, vous avez la possibilité de choisir un créneau pour récupérer des points de votre permis. Il s’agit d’un stage s’adressant aux conducteurs qui ont perdu des points, mais qui possèdent encore leur permis de conduire. Vous avez alors la possibilité de participer volontairement à ce stage, afin de rééquilibrer le solde de votre permis pour ne pas le perdre à un prochain contrôle.

Pour participer à ce genre de stage de récupération, vous devez avoir un écart de 12 mois entre votre dernier stage et celui que vous voulez faire et disposer d’un permis en cours de validité.

Pendant le stage, 2 professionnels interviennent, dont un psychologue et un spécialiste de la sécurité routière. À la fin, vous obtenez un certificat que vous présenterez au ministère de l’intérieur pour récupérer 4 points sur votre permis.

Le stage obligatoire en permis probatoire

Un stage obligatoire en permis probatoire se fait lorsqu’un jeune conducteur perd jusqu’à 3 points ou plus, en une seule fois, à la suite d’un mauvais comportement sur la route. Si un jeune conducteur en période probatoire commet plusieurs infractions sur la route, il reçoit une sanction, mais également une convocation à participer au stage. Le stage de sensibilisation à la sécurité routière est là aussi animé par 2 professionnels.

Stage de sensibilisation à la sécurité routière

Le but est d’attirer l’attention des jeunes conducteurs sur les dangers de la route. L’objectif est alors de les amener à changer leur façon de se comporter au volant, afin que tout le monde soit à l’abri. Si le jeune conducteur décide de boycotter la convocation, non seulement il en recevra une nouvelle, mais il devra s’acquitter d’une amende de 135€. Il encourt également une suspension de son permis de conduire.

Le stage de justice

Le stage de justice survient suite à un délit routier et provient d’une demande d’un juge. Il s’agit d’une alternative aux poursuites judiciaires à la suite d’un délit sur la route. Cette proposition n’est faite qu’aux personnes n’ayant jamais commis de délits aussi graves par le passé.

Pour ce type de stage de sensibilisation à la sécurité routière, il n’y a pas de récupération de points comme avec le stage volontaire. Si le conducteur décide de ne pas suivre le stage, il sera sanctionné comme prévu dès le départ. Pendant le stage, les professionnels cherchent à faire prendre conscience aux conducteurs de la façon dont leur comportement met les autres usagers en danger.

Il existe donc 3 types de stages de sensibilisation à la sécurité routière. Il s’agit du stage volontaire, du stage obligatoire en permis probatoire et du stage de justice. Dans les 2 premiers cas, vous obtenez des points à la fin du stage. Soyez alors prudent sur la route, afin de préserver votre vie et celle des autres.

La principale source d’informations sur l’industrie automobile mondiale.