Diminuer le coût de mon assurance auto, quelles méthodes utiliser ?

Publié dans Actualités

Diminuer le coût de mon assurance auto, quelles méthodes utiliser ?

L’assurance auto représente un investissement conséquent ; son montant moyen est de 630€ par an.

C’est pourquoi, mettre en œuvre des techniques pour baisser le montant de son assurance auto peut s’avérer un calcul judicieux.

Voici quelques méthodes qui ont fait leurs preuves et qui vous permettront de diminuer considérablement le montant de votre prime.

Choisir la garantie au tiers

La garantie au tiers, ou « garantie responsabilité civile », est l’assurance minimale à laquelle vous devez impérativement souscrire.

L’assurance au tiers vous couvre contre les dommages de base : si vous êtes responsable d’un accident, votre victime sera couverte financièrement par l’assurance véhicule.

En revanche, votre propre véhicule ne sera pas couvert et vous serez tenu de rembourser les dégâts occasionnés.

Un automobiliste qui n’est pas assuré au moins au tiers court le risque de subir une lourde amende.

Si vous souhaitez souscrire à une assurance plus large, l’assurance tous risques offre une couverture plus intéressante, et couvre également votre véhicule si vous êtes responsable de l’accident.

Mais la différence de tarif entre l’assurance responsabilité civile et l’assurance au tiers est très nette, et si vous voulez réaliser des économies il est préférable de choisir la première solution.

Négocier le montant de la franchise

La franchise est la somme restant à payer une fois le remboursement de l’assurance effectué. Ce montant est variable en fonction des compagnies d’assurance voiture.

La négociation du montant de votre franchise peut être un levier pour diminuer le montant de votre prime.

Plus votre franchise sera élevée, plus votre prime sera susceptible d’être diminuée.

Attention, en revanche : si vous faites ce choix, une conduite très prudente s’impose.

En effet, si vous êtes à l’origine d’un sinistre et que vous avez opté pour un montant de franchise élevé, vous serez remboursé dans de moins bonnes conditions.

Choisissez une voiture adaptée

Le montant de votre prime d’assurance est déterminé par votre profil de risque : plus concrètement, de puissants algorithmes calculent les coûts que vous êtes susceptible de générer pour votre assureur.

Votre assureur pourra ainsi en déduire le montant de votre prime d’assurance : plus vous risquez de générer des coûts, plus le montant de votre prime sera élevé.

Votre profil de risque est impacté par un grand nombre de paramètres, notamment le modèle de voiture dans lequel vous circulez. Plus votre voiture est puissante, plus vous courrez de risque qu’elle subisse des accidents.

Pour votre assureur, vous représentez donc beaucoup plus de risques que si vous conduisez une voiture qui circule à faible vitesse.

Par ailleurs, plus vous êtes au volant d’une voiture chère, plus le montant de votre prime sera également impacté.

N’oubliez pas de prendre ce paramètre en compte lors de l’achat de votre véhicule.

Petits sinistres ? Faites vos calculs

Déclarer vos petits sinistres pour ne pas subir les coûts de réparation peut être à double tranchant.

En effet, toute déclaration de sinistre génère un malus, qui va impacter le prix de votre assurance auto l’année suivante.

Ce malus peut parfois vous revenir plus cher que la réparation du sinistre …

Pour savoir si la déclaration à votre assureur est un bon calcul, gardez en tête qu’une déclaration de sinistre va conduire à augmenter le tarif de votre prime d’assurance auto d’un quart.

Un phare ou un rétroviseur cassé, ou encore une éraflure à votre pare-brise, gagnent donc parfois à ne pas être déclarés.